Accueil

De nouvelles ressources face à la souffrance pour un avenir plus humain !

Aujourd’hui, la souffrance au travail, en entreprise et dans le monde médico-social, c’est :

  • des problématiques physiques comme les TMS,
  • des troubles psychologiques tels que fatigue, anxiété ou perte de motivation,
  • des souffrances relationnelles souvent synonyme d’isolement, dues à l’environnement de travail ou aux transformations organisationnelles
  • des difficultés professionnelles en lien avec une carence d’outils pour accompagner ces problématiques.

A Mediacorps-Formations, c’est d’abord la question de la souffrance physique ou psychique qui nous a touché et motivé pour devenir professionnels dans le domaine du soin et de l’accompagnement. Puis notre engagement dans la formation, avec le souci de proposer de nouvelles capacités d’adaptation, nous a fait réaliser que le plus important n’est pas d’offrir des solutions toutes faites mais de créer un lieu d’émergence de solutions.

Notre pari : faire que toute relation professionnelle porte avec elle un potentiel de croissance !

 

Nos références : ils en parlent….

 

Ergonomie au service des soignants
En tant que cadre de santé d’un service de médecine gériatrique, je souhaitais témoigner positivement suite à l’intervention de Mme ASTRUC-MARTY Marie-Christine lors d’une formation  » Ergonomie au service des soignants » auprès de 2 IDE et 2 AS de l’équipe. Effectivement, ces journées ont permis à ces personnes d’apprendre à  » prendre soin de soi » ce qui me paraît fondamental pour  » prendre soin des autres » en utilisant les bons gestes et postures.Un des points forts réside dans le fait d’intégrer, en préalable à la formation, un rendez-vous préventif individuel qui a été perçu comme un vrai plus. Ce bilan personnalisé, réalisé par une professionnelle de santé, a permis aux agents de mieux cibler leurs problématiques, d’affiner leurs besoins et de trouver déjà des réponses adaptées. D’autre part, une partie théorique avec partages d’expériences et une partie pratique ciblant l’apprentissage d’une gestuelle préventive et son application au sein des gestes de manutention.A ce jour, ces personnes me confirment qu’elles mettent en application ces acquis et les partagent avec leurs collègues lors des soins et dans la vie quotidienne. Il serait véritablement utile d’obtenir cette formation pour l’ensemble de l’équipe car chacun sait que les problèmes liés à la spécificité du travail hospitalier décuplent les risques physiques individuels et engendrent de nombreux désagréments et arrêts de travail. C’est donc dans ce sens qu’il faudra l’argumenter devant la commission de formation de l’établissement. Un grand merci à Mme Astruc-Marty M.CMe FUTIN Christine- Cadre de santé – Centre Hospitalier CHAMPAGNOLE (Jura)- 25/09/2017

 

 

 

Formation Education somato-psychique en santé

Enseignante dans un lycée professionnel, 48 ans, mariée, un enfant de7 ans et deux belles-filles de18 ans et 12 ans, j’ai passé de longues années à  souffrir de différents maux chroniques : troubles du sommeil, fatigue, voir même épuisement, anxiété. Pendant 2 ans, ce sont les mains de ma fasciathérapeute qui m’ont soulagé. Puis j’ai participé à  des séances de groupe pour apprendre à gagner en autonomie pour enfin m’engager dans la formation d’éducation somato-psychique en santé.
Cette formation a eu des effets dans presque tous les secteurs de ma vie :
  • Sur ma vie personnelle et familiale : mieux dans ma peau, dans ma tête, dans mon corps, moins de douleur, moins d’anxiété, moins d’irritabilité©, j’ai pris beaucoup d’assurance ; Je suis capable de faire la différence entre épuisement et fatigue ; je suis dans l’action au lieu d’être dans la rumination.
  • Dans ma vie professionnelle : mes élèves préparent un BAC PRO, ils ont entre 15 et 19 ans. Moins fatiguée, mes relations avec eux sont plus apaisées. Ma conduite de la classe est plus fluide. Je gère plus facilement les conflits entre élèves.  J’ai gagné en empathie ce qui facilite la communication. Je discerne mieux les causes des difficultés d’apprentissage . Je peux mieux cibler l’aide que je peux leur apporter. La formation m’a apporté des outils qui facilitent l’apprentissage (améliorer la concentration, l’attention, la confiance en soi ! problèmes récurrents avec des élèves adolescents).
Avec les collègues, bien que je sois une ancienne prof dans le lycée (cela fait 21 ans que je travaille au sein du même établissement), j’ai retrouvé l’énergie de mener des actions et de fédérer l’équipe (16 professeurs, deux CPE, 2 assistants d’éducation, un chef de travaux, un proviseur adjoint et un proviseur) autour de différents projets.
Je peux dire que qu’il y a un avant mon « Education en santé » et un après. J’ai été surprise de la dimension profonde, chaleureuse et respectueuse du corps qui est transmise. On ressent et on est amené à beaucoup de bienveillance. Les outils proposés, pourtant simples, nous font accéder à  un rapport à nous-même et aux autres à  la fois soignant et éducatif d’une grande profondeur. Cela donne le sentiment de revenir progressivement dans une « normalité » de soi, comme si on se réaccordait. Ressentir, penser, agir dans une même cohérence devient simple, facile et efficace.
Est-ce que je souhaite prolonger ce travail ? oui car j’ai l’opportunité de faire expérimenter quelques séquences aux élèves quand je les sens inattentifs, dispersés, fatigués, énervés. Ils sont aujourd’hui conscients de leurs besoins de calme et demandent  ces « pauses mouvement » pour ensuite reprendre le travail dans de meilleurs conditions. J’ai la sensation de partager avec eux du bien-être utile à leurs apprentissages. Je vais proposer ce travail dans les semaines d’intégration des nouveaux élèves en début d’année scolaire.

Mme Seibert Sophie- enseignante- Lycée Victor Bérard, section optique-lunetterie (Morez, Jura)- 04/072017